Les 3 défis audiovisuels de l’hôtellerie

Alors que les usages numériques sont de plus en plus ancrés dans nos habitudes, l’hôtellerie doit relever de nouveaux challenges pour concevoir des chambres au service d’une clientèle hyperconnectée.

Il y a bien un principe de base sur lequel l’hôtellerie n’a jamais changé depuis des années. Lorsqu’un client se rend dans un établissement, quelle que soit la gamme, il doit se sentir comme à la maison. Cette maison en revanche, a considérablement changé ces dernières années, et continue d’évoluer à un rythme effréné. L’hôtelier doit donc être en veille permanente pour ne pas se laisser dépasser. Les flux vidéo, et notamment la vidéo à la demande (VOD, sVOD, TVOD) en sont un bon exemple : Les clients sont de plus en plus nombreux à souscrire à ce type de services et souhaitent pouvoir continuer à suivre leur série préférée en arrivant à l’hôtel. Pour le client, l’expérience doit être simple, fluide, complètement transparente.

Pour l’hôtelier, cela implique la mise en place d’une infrastructure adaptée. La bande passante doit être redimensionnée pour pouvoir supporter ces flux vidéo en haute définition, le réseau wifi doit être performant et sécurisé, les écrans de la chambre doivent être compatibles avec les appareils des clients pour leur permettre de déporter l’affichage de leur smartphone, tablette ou PC depuis lesquels ils accèdent à leur contenu. Et ce qui est vrai pour la vidéo l’est également pour l’audio. Le radio réveil d’hier est devenu une enceinte connectée. Les clients veulent pouvoir diffuser dans la chambre leur musique ou leurs podcasts, en se connectant à un système audio de qualité. La chambre connectée est un défi permanent.

Anticiper les évolutions technologiques

Le passage par l’hôtel doit être une continuité et non une rupture. Pour VIDELIO, expert en solutions audiovisuelles, qui doit imaginer le dispositif audiovisuel de ses clients hôteliers parfois 36 mois à l’avance, le défi est de taille. Dans le monde numérique, 3 ans, c’est une éternité. Au moment de l’ouverture de l’établissement, nul doute que les effets de mode et l’obsolescence technologique seront passés par là. Tout l’enjeu est donc de concevoir une infrastructure durable, c’est-à-dire un câblage correctement dimensionné, du matériel accessible ou encore des emplacements libres, de manière à ne pas empêcher l’installation de futurs équipements. En résumé : être le plus proche possible des attentes de la clientèle le jour J, mais laisser des portes ouvertes pour évoluer lorsque le besoin s’en fera sentir. Au Fouquet’s Barrière par exemple, VIDELIO a profité de travaux d’extension réalisés cette année pour déployer des têtes de réseau IPTV Anevia hautement modulaires et évolutives, permettant de rajouter à tout moment de nouveaux services vidéo VIP en fonction des besoins du client final. De nouveaux switches Cisco ont été installés, en anticipation de la rénovation de l’infrastructure réseau des huit établissements du groupe, qui est programmée en 2019.

Conjuguer architecture et technique

L’audiovisuel moderne doit également composer avec les contraintes architecturales et esthétiques. Quand l’architecte voit la beauté d’une chambre, le technicien pense à sa fonctionnalité. Le premier aimerait voir le moins d’appareils possibles. Le second veut déployer téléviseurs, enceintes et tablettes. Deux mondes aux objectifs parfois divergents mais qui pourtant doivent trouver un terrain d’entente, en gardant en ligne de mire l’intérêt supérieur du client. La bonne nouvelle est que les constructeurs ont bien saisi cette problématique et proposent des appareils au design toujours plus soigné. Dans l’hôtel Fauchon, établissement 5 étoiles situé Place de la Madeleine, dans le VIIIe arrondissement de Paris, les équipes VIDELIO et Anevia ont ainsi déployé des écrans Samsung « The Frame », des téléviseurs ressemblant à s’y méprendre à des tableaux. Il suffit d’afficher une œuvre d’art à l’écran pour que la technologie s’efface complètement.  La grosse nouveauté de cet hôtel tient au triptyque EONABOWO – SAMSUNG the Frame, permettant une expérience utilisateur complètement nouvelle.

Notre métier, souligne Grégory Louf, Directeur Commercial d’EONA, est d’apporter dans la chambre une interface étudiée sur Smart TV et/ou tablette pour que le client accède à un choix de médias, dispose de services hôteliers, et bénéficie du confort d’une offre de divertissement VOD. Sans oublier bien sûr le partage de ses propres contenus depuis son appareil mobile vers la TV traité de manière simple et sécurisée.

Découvrez la vidéo de BOWO qui a interviewé Jacques Olivier Chauvin, Président de Fauchon Hospitality, pour connaître la raison de la présence d’une tablette dans un hôtel.

Du coté de la Croix Valmer, ce même triptyque sera déployé par les équipes VIDELIO – IEC au sein du projet Lily Of the Valley (LOV), futur 5 étoiles signé Starck. Une nouvelle touche technologique est apportée puisque l’utilisation d’un chromecast permettra de diffuser Netflix. Une intégration logicielle couplée à des solutions audiovisuelles à la pointe pour un résultat qui sera livré mi-juin 2019 !

Éviter les travers de l’électronique grand public

Comme évoqué en préambule, les clients veulent retrouver durant leur séjour l’environnement auquel ils sont habitués chez eux. Problème, les produits grand public ne sont pas toujours adaptés à un usage professionnel. Les appareils conçus spécifiquement pour les organisations accueillant du public disposent de fonctionnalités particulières qui offrent davantage de contrôle sur les équipements et des services additionnels. Un téléviseur grand public par exemple, laissera l’intégralité des paramétrages accessibles à l’utilisateur. Ce qui risque d’occasionner un grand nombre d’interventions de la part du personnel de l’hôtel, pour reconfigurer les appareils après le passage de chaque client.

Par ailleurs, les produits grand public ne bénéficient pas toujours de la garantie de support à long terme qu’offrent les constructeurs aux solutions professionnelles. Sur un marché de masse, si un produit n’a pas rencontré son public, il peut être rapidement retiré des rayons, ce qui rendra sa maintenance plus difficile. C’est pourquoi l’hôtellerie se tourne plus facilement vers des gammes dédiées, capables de fournir à la fois un haut niveau de service aux clients et des outils pensés pour les gestionnaires. Trois établissements du Club Med par exemple (Grand Massif Samoëns, Les Arcs Panorama  et Cefalù en Sicile) ont été  équipés d’écrans Samsung « Hospitality » qui, outre les capacités de gestion, permettent de diffuser dans les chambres des messages de bienvenue personnalisés, des offres promotionnelles ou encore des informations sur les attractions locales.

Le choix des solutions unifiées Tripleplay permet de répondre parfaitement à l’ensemble des usages digitaux qu’exigent les clients du Club Med, confie Philippe Lemaire d’IP-Partner. En effet, en combinant l’IPTV & la VOD en chambre, l’affichage dynamique dans les espaces communs et le streaming live dans les lieux d’événements de ces villages, le Club Med offre à ses GM une expérience digitale sur l’ensemble du parcours client et ce, avec une seule et unique plateforme.

La technologie fait aujourd’hui partie intégrante des métiers de l’hôtellerie et impose de nouvelles contraintes aux professionnels du secteur. Mais elle est également un différenciateur fort. Alors que les clients peuvent désormais comparer des centaines d’établissements en quelques clics sur internet, l’accès à des services numériques modernes est un critère de sélection qui gagne en importance. Ceux qui sauront l’exploiter à bon escient en sortiront gagnant.

Dans le domaine de l’hôtellerie, les équipes VIDELIO ont récemment participé à la réalisation du réseau IPTV en Cisco pour le Groupe Barrière qui a entrepris une démarche de standardisation.

Début 2019, nos équipes ont livré le INNSIDE by MELIA ROISSYAnevia, EONA, LG et Crestron se côtoient pour équiper les espaces de réception.

Pour la première fois, la solution de Virtual Fitness de Wexer a été intégrée au sein du Melia Infit.