Actualités

Comment les technologies de l'audiovisuel participent à la Révolution Numérique de la Santé et de la Justice ?

Publié le 14/11/2017

Les technologies numériques de l'audiovisuel participent à la "révolution numérique" en proposant des solutions de collaboration comme la visioconférence, d'information multisite avec l'affichage dynamique, des solutions avec une très haute précision d'images ou bien des solutions pour l'enseignement et la formation.

Exemple avec le CHU de Montpellier et l'intégration d'un système de visioconférence en salle d'autopsie.
 

Une première en Europe, un système de visioconférence installé en salle d'autopsie

Suite à la rénovation de l'unité médico-judiciaire et de l'institut médico-légal du CHU de Montpellier un système de visio-conférence a été installé en salle d'autopsie.
 

Matériel sur mesure pour tenir compte des contraintes métier

Une salle d'autopsie répondant aux mêmes normes qu'un bloc opératoire, le matériel installé doit être en mesure de supporter les spécificités de nettoyage. Ainsi le bras supportant une des 2 caméras a été réalisé sur mesure à partir d'un bras médicalisé.
Quant au codec de visioconférence Polycom, il a été placé dans une salle voisine pour le préserver des produits utilisés pendant et après les autopsies.
 

Observer et analyser pour bâtir une solution pertinente

Pour répondre à sa mission de servir la justice, il a été nécessaire d'assister à des autopsies afin de bien comprendre leur déroulement et de repérer la position dans le bloc des différents acteurs.
Suite à cette phase observation, VIDELIO a déterminé avec précision l'emplacement des 2 caméras et en particulier celle en plan large qui doit témoigner de l'absence d'influenceur pendant l'examen. 
Le dispositif est complété par un micro d'ambiance fixé au plafond, un moniteur de retour 49" et un clavier de pilotage pour faciliter l'utilisation de l'ensemble des équipements.
 

Gains de temps et réduction des coûts

La réduction des coûts et temps de transport est le principal bénéfice pour les enquêteurs dont la présence est requise lors d'une autopsie. Dans le cas présent cela concernent les directeurs d'enquêtes de la police nationale et de la gendarmerie qui dépendent de la cour d’appel de Montpellier (tribunaux de l’Hérault, de l’Aude, de l’Aveyron et des Pyrénées-Orientales). 

Une telle solution offre également la possibilité de faire appel à des experts éloignés, d'enregistrer l'autopsie et de la visionner ultérieurement.

Ce système de visioconférence a été testé avec le parquet général le 6 novembre 2017.

Nous suivre

Archives


Pour une navigation optimale, merci de tourner votre tablette en mode paysage


 

Newsletter